Jeudi 7 octobre 2010 4 07 /10 /Oct /2010 22:18

Penchons nous aujourd'hui sur le roman !

 

Genre longtemps décrié, accusé de pervertir les moeurs, il prend véritablement son essor au XIXème siècle. Genre qui occupe de nos jours le devant de la scène littéraire, il reste pourtant difficile à définir.

Nombres de théoriciens de la littérature ont tenté de préciser ce qu'il était, de définir des sous-genres : roman historique, roman noir, roman sentimental. Pourtant, ces tentatives restent peu satisfaisantes tant il est polymorphe.

 

Marthe Robert a choisi une approche psychanalytique. Sa théorie repose sur Le roman familial des névrosés, texte de Freud. De quoi est-il question?

 

Au début de sa vie, le tout petit enfant perçoit ses parents comme des divinités protectrice. Puis, avec la socialisation, il s'aperçoit qu'ils ne sont pas si irréprochables que cela. Dès lors pour surmonter ses angoisses, il s'évade dans la réverie et s'imagine "Enfant trouvé". Ses parents ne sont pas ses vrais parents.

 

Puis, en grandissant, l'enfant prend conscience de la différence sexuelle. A ce moment là, il n'y a plus ambiguité sur la mère mais le statut du père pose problème. Son père n'est pas son vrai père et c'est le stade du "Batard". Ensuite vient le complexe d'Oedipe.

 

En littérature, cela se traduit par deux types de personnages, ceux qui fuient la réalité dans le rêve et ceux qui affrontent la société et veulent la conquérir. D'une part, il y a la fantaisie, d'autre part le réalisme. Donc deux types de romans.

 

Dans son ouvrage, Marthe Robert traite ces deux aspects.

 

En premier lieu, il y a le cas du roman de Daniel Defoe, Robinson Crusoé et du Don Quichotte de Cervantès.

Robinson Crusoé recrée autour de lui une société révée, loin des hommes tandis que Don Quichotte se perd dans des chimères en combattant des moulins. Tout deux fuient la réalité.

 

En deuxième lieu, Marthe Robert aborde "le Batard" avec lkes exemples de Honoré de Balzac et de Gustave Flaubert.

Balzac est connu pour ses personnages d'arrivistes : Lucien de Rubempré, Henri de Marsay et surtout Eugène de Rastignac

Flaubert quant à lui est partagé entre deux tendances contradictoires : la réverie (dans La Tentation de Saint Antoine) et le réalisme (pensez à l'immense travail de documentation pour Bouvard et Pécuchet par exemple)

 

Voila, bien entendu ce n'est là qu'un résumé très très succinct et rapide donc forcément lacunaire. Si la littérature et les théories de Freud vous passionnent, lisez cet essai sans tarder !

 

A bientôt !

 

 

 

Par La Bibliothèque de Drizzt - Publié dans : Théories / Etudes littéraires
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés