Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 13:42
Emile Zola est né à Paris le 2 avril 1840, au 10 de la rue Saint-Joseph. Son père est François Zola (né en 1795), un ingénieur civil originaire de Venise. Sa mère est une jeune Beauceronne, elle-même fille d'un artisan vitrier et d'une couturière, Emilie Aubert (née en 1819).
En 1843, les Zola s'installent à Aix-en-Provence, où l'ingénieur François Zola doit contruire non loin de là un barrage dans les gorges de l'Infernet. Cela doit être le début d'une série de contrats prometteurs pour lui. Il crée une société avec des créanciers parisiens.
Les parents d'Emilie Aubert, Louis et Henriette viennent rejoindre les Zola à Aix.
François Zola déborde d'énergie et a proposé des plans à Thiers pour une fortification de Paris et envisage de même de construire un nouveau port à Marseille. C'est un pionner de la construction mais une maladie, une pneumonie, contractée sur le chantier de l'Infranet en 1847, aura raison de lui. il laisse sa veuve et son fils dans une grande misère et ceux-ci se retrouvent harcélés par les créanciers. Les Zola doivent emprunter et changer plusieurs fois de domicile.

Emile Zola reçoit cependant une excellente éducation. En 1848, il est élève de la pension Notre-Dame où il rencontre ses camarades Marius Rouxet Philippe Solari. Le premier deviendra journaliste et le second sculpteur et resteront toujours ses amis.
Les changements de régime de 1848 et 1851 n'affecteront pas la famille. En octobre 1852, Zola entre en huitième au collège Bourbon. En 1853, il saute une classe et entre en sixième. Il rencontre alors Augustin Baille, fils d'un aubergiste et Paul Cézanne, fils d'un banquier qui deviendra le peintre que l'on sait.
En quatrième puis en troisième, Zola rncontre des succès. il joue de la clarinette dans la fanfare du collège, s'enthousiasme pour Hugo et Musset et l'été venu part chasser dans la campagne avec Baille et Cézanne. Il racontera ses souvenirs concernant ces journées au grand air dans son oeuvre à venir notamment dans L'Oeuvre.

Déja, il se lance dans l'écriture. La plupart de ses premières créations ont disparues: des vers, essentiellement, un roman sur les croisades, une comédie de potache en trois actes et en vers, Enfoncé, le pion !. Ces écrits étaient sans doute  marqué par le lyrisme romantique.

Le 16 novembre 1857, sa grand-mère Henriette Aubert, meurt. Emilie Zola part pour Paris recquérir de l'aide. En février 1858, son fils la rejoint, avec son grand -père Louis Aubert. C'est l'adieu à la Provence et à l'insouciance
La famille emménage dans un modeste appartement au 63 de la Rue Monsieur-Le-Prince.
En mars 1858, Emile entre en seconde au lycée Saint-Louis sur recommandation d'un ami de la famille, Alexandre Labot.
De 1858 à 1862, Emile Zola mène la vie de Bohême dont on parlera dans la seconde partie de cet exposé.

Ces informations sont reprises du dossier qui accompagne les romans de Zola en Folio (ici le dossier de l'Oeuvre)

Pour plus de détails et une version romancée de la vie du naturaliste, voir aussi "Emile Zola" par Henri Troyat dans la collection "Grandes biographie Flammarion".
Partager cet article
Repost0

commentaires

R 25/03/2020 16:20

Z